La panoplie du bon jardinier

“C’est à ses outils que l’on reconnaît un bon ouvrier”. J’avoue que ce genre de principe ne date pas de la dernière pluie. Et l’idée d’outil s’est peu à peu dissoute pour faire de la place au jetable. Et que signifie “bon ouvrier” lorsque le travail manuel est de plus en plus déconsidéré ?

               Et pourtant. Lorsqu’ils sont choisis soigneusement et bien entretenus, ces simples objets au départ peuvent très vite devenir des outils qui vous accompagnent tout au long de votre vie. Mais avant d’arriver à ce stade, vous devez apprendre à vous allier avec les bons outils. Ceux qui seront de véritables compagnons pour vous.

               Pour travailler efficacement et tout en confort, un minimum de matériel est indispensable pour jardiner. Vous devez prévoir des outils pour le travail du sol, la plantation et le semis, mais aussi pour l’entretien.

jardin-conseil

Les outils nécessaires pour travailler le sol        

               Une bêche vous servira particulièrement lorsque vous aurez besoin de retourner la terre ou encore la creuser. Dans le cas où votre terre est lourde et assez caillouteuse, vous devez aussi avoir une fourche-bêche. Cet outil muni de long manche et de dents d’acier trempé vous permettra de pénétrer facilement les sols durs.

               Une pelle de jardin sert principalement à extraire la terre de vos trous de plantation. Mais elle sera aussi de mise lorsque vous souhaiterez creuser ou encore niveler la terre.

               Une serfouette, bien que le nom soit assez drôle, vous sera indispensable tout au long de vos travaux de jardinage. Cette binette étroite, avec une lame et de longues dents, vous aidera à biner et sarcler la terre qui se trouve aux alentours de votre plantation.

               Enfin, un râteau. Qui ne connait pas le râteau ? Lorsqu’on parle de jardinage, c’est toujours le premier outil qu’on apprend à utiliser. En effet, ce dernier permet d’éliminer tous les débris de végétaux et les petits cailloux qui se trouvent sur votre surface de plantation.

jardin-bio

Les outils nécessaires pour les plantations et les semis

               Un pelle plantoir, une sorte de petite pelle ayant un bout pointu et un manche court, est l’outil le plus important pour la préparation des plants racines nus ou encore en godets.

               Un transplantoir, une sorte de petite pelle ayant un manche court, vous aidera dans la plantation de tous vos légumes en motte.

               Un tamis vous permet de recouvrir vos semis avec de la terre fine.

               Et enfin un cordeau, qui sera fixé à deux bâtons pour réaliser parfaitement vos semis en ligne.

Les outils nécessaires pour l’entretien

               Être un jardinier ne consiste pas seulement à planter, vous devez aussi prendre soin de vos plantations pour avoir un résultat impeccable.

               Un arrosoir vous est indispensable pour arroser les pieds de plantes. De cette manière, vous épargnerez les feuilles et les semis. Par conséquent, vous ne faites aucun mal aux racines.

               Par contre, les propriétaires de grandes surfaces de plantation trouveront plutôt leur bonheur dans un tuyau d’arrosage. Cet outil permet d’arroser une grande partie sans se fatiguer et sans gaspiller beaucoup de temps.

               Un sécateur permet de tailler ou couper les tiges que vous trouvez un peu épaisses.

               Il est nécessaire de porter de lourdes charges lorsque vous entretenez votre jardin. C’est pour cela qu’il vous faut une brouette pour faciliter le transport.

               Pour la protection de vos mains, vous devez aussi penser à porter des gants lorsque vous travaillerez dans votre jardin.

               Tous les jardiniers vous le confirmeront : le couteau est un précieux outil, qu’il faut toujours avoir à portée de main lorsqu’on veut devenir un bon jardinier.

Se lancer dans un potager : choisir un bon endroit

               Maintenant que vous avez tous les outils nécessaires, vous pouvez commencer un projet de plantation. Je conseille toujours aux jardiniers novices de créer un potager pour débuter. Et d’ailleurs, je réitère encore ce fameux conseil.               Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez adopter quelques techniques.

               D’abord, trouvez l’endroit idéal pour installer votre potager. Si vous vivez en campagne, vous aurez l’embarras du choix. Alors que ceux qui vivent en ville devront opter pour un balcon ou un rebord de fenêtre. Toutefois, vous devez faire en sorte d’éviter l’exposition de vos cultures aux particules polluantes. Si votre espace est exposé à une voirie très fréquentée, veillez à construire une petite haie avant de vous lancer dans le projet potager.

               L’endroit sur lequel vous planterez votre potager doit aussi avoir une bonne exposition et une durée d’ensoleillement adéquate. Quelques espèces comme les tomates par exemple nécessitent 6 à 8 heures de soleil par jour. Comptez deux fois ce chiffre pour les laitues et les épinards. Pour les menthes, vous devez choisir une surface ombragée.

Le choix de plantes pour votre potager

               Votre choix sera dicté par la place disponible, son orientation et vos goûts. Si vous avez envie de vous lancer dans une culture en pot, tournez-vous vers les plantes aromatiques. De plus le thym, le persil et la ciboulette sont très faciles à cultiver. Et c’est exactement ce dont vous avez besoin pour commencer.

               Si vous avez envie de monter le niveau un peu plus haut, optez pour la culture en bac. Pour les bacs de tailles moyennes, plantez des tomates, tomates-cerises, poivrons, laitues, courgettes ou concombres. Pour les grands bacs, plantez des pommes de terre ou des carottes. Si vous aviez un grand balcon ou une grande terrasse, vous pouvez aussi cultiver des arbres fruitiers, des fraisiers, des framboisiers.

Suivre le calendrier du potager

               Le calendrier du potager vous aidera à planter efficacement vos semis et potagers en pleine terre. En vous référant à cet emploi du temps du jardinier, vous saurez à quel moment il faut planter tel ou tel semis et à quel moment il faudra les récolter.

               De manière générale, vous devez semer les carottes entre mars et juillet (pour les récolter entre mai et juillet), les concombres et les cornichons se sèment entre le mois de mars et avril (pour les récolter le mois de juin), la laitue se sème à la fin de l’été (pour une récolte qui peut se faire tout au long de l’année) et enfin les épinards qui doivent être cultivés en hiver.

Comments
  1. Katia

    C’est drôle que je tombe sur cet article, car j’allais justement te demander les bons plans pour cultiver un potager. J’ai toujours voulu un jardin gourmand parce qu’en plus d’être une passionnée du jardinage je suis aussi un fin gourmet.

ADD YOUR COMMENT